Circulation des eaux en Mer Méditerranée

Commençons par le commencement : La circulation des eaux de mer Méditerranée

Sachez que le terme « Méditerranée » signifie littéralement « mer au milieu des terres ». Il existe sur la planète Terre plusieurs mers Méditerranée en fait. Le fait que cette mer soit entourée de continents provoque, au niveau météorologique, beaucoup de phénomènes locaux. En fait, on peut presque dire que cette mer est un grand lac d’un point de vue météorologique.

Une deuxième caractéristique est qu’elle est « semi-fermée ». Effectivement, sa seule ouverture sur l’océan global est le détroit de Gibraltar. Sans l’apport d’eau Atlantique passant par Gibraltar la mer Méditerranée telle qu’on la connaît s’assècherait. Et c’est ce qu’il s’est déjà passé il y a des millions d’années. L’évaporation de cette mer n’est pas comblée par les apports des fleuves et des précipitations (3 millions de tonne d’eau évaporée par an contre un apport annuel de 1 million de tonne par les fleuves et précipitations), de telle sorte que si Gibraltar se bouche, l’évaporation devient trop forte et la mer s’assèche. Bien entendu ce phénomène se mesure en centaines d’années voir même plus. Les scientifiques ont compris cela car une épaisse couche de sel (plusieurs mètres) tapisse le fond de la mer, ils ont alors imaginé l’évaporation.

Ayant posé le phénomène d’apport d’eau Atlantique par Gibraltar, regardons la circulation d’eau de la mer Méditerranée.

En regardant la figure 1, on voit apparaître très clairement deux bassins distincts, le bassin de la Méditerranée Occidentale et celui de la Méditerranée Orientale.

L’eau Atlantique entrant par Gibraltar longe la côte Africaine, puis au niveau de la pointe de la Tunisie, les fonds remontent et la Sicile fait office de barrage. Le courant Atlantique se scinde alors en deux. Une partie du courant remonte la côte ouest italienne puis longe les côtes française et espagnole. On l’appelle à ce moment là le courant « Liguro-provençal ». A l’époque, on racontait même que lorsque les duchesses italiennes se faisaient jeter à la mer on les retrouvait en France 3 semaines plus tard !

Comprenez maintenant que deux masses d’eau différentes n’ont pas les mêmes caractéristiques physiques et qu’elles ne se comportent pas exactement de la même manière et surtout, ne se mélange pas forcément. L’eau qui compose la mer Méditerranée et très salée et chaude, tandis que celle qui compose l’Atlantique est peu salée, froide et plus riche en nutriments. Ces qualités physiques font que l’eau atlantique, moins dense, « flotte » sur l’eau méditerranéenne.

Le courant que je vous ai dessiné sur la figure 1 est un courant dit « de surface ». Sachez tout de même qu’il y a une autre circulation d’eau en Méditerranée dit « d’eau profonde ». En effet si l’on néglige cette circulation d’eau profonde, la question que vous vous posez est, comment l’eau fait-elle pour ressortir ? Effectivement, il y a l’évaporation, mais de l’eau méditerranéenne sort aussi par Gibraltar pour aller se jeter dans l’Atlantique.

Il est pas faut de dire que deux masses d’eau différentes ne se mélangent pas, mais avec le temps, l’eau qui vient de l’Atlantique acquiert des propriétés physiques qui la rapprochent de celles de l’eau de méditerranéenne. On estime que pour qu’un cycle complet se fasse, ça veut dire que l’on suit une goutte d’eau qui entre part Gibraltar jusqu’à ce qu’elle ressorte, il faut compter entre 50-100ans (Millot and Taupier-Letage, 2005).

Une fois que l’on a compris cette circulation très générale, il est alors possible d’expliquer énormément de phénomènes méditerranéens. Par exemple, la présence d’une grande quantité de cétacés aux larges des eaux françaises l’été. Il est même intéressant de savoir que certains marins de l’époque utilisaient des voiles sous-marines pour passer le détroit de Gibraltar !

Enfin, on verra tout ça au prochain article !

Références :

http://archimer.ifremer.fr/doc/1960/publication-4282.pdf

http://e-cours.univ-paris1.fr/modules/uved/envcal/html/oceans/2-exemples-phenomenes-physiques/tsm-courants-marins-surface/2-2-circulation-oceanique-mediterranee.html

http://www.culture-maritime.com/fr/page-mme3_cours.xhtml

L'équipe, les photos

Ecrire un texte